+

Le fruit vert

biography

Le fruit vert is a bicephalous project led by Andrea-Jane Cornell and Marie-Douce St-Jacques. Portrayed as “priestesses of melancolie” the duo engenders a singular style of music that is perched on the threshold of torpid song, psychedelic refrain and spectral hypnosis. In November 2013, after two years of existence, Le fruit vert released Passiflore, an EP on Montreal imprint Los discos enfantasmes (Jefre Cantu-Ledesma, Ben Vida, Greg Davis, Ramzi). Decoder magazine described the cassette as one of the most unusual releases, and easily one of the more interesting debuts. Le fruit vert has been programmed alongside Preterite, Richard Youngs, Circuit des Yeux, Holly Herndon, Eric Chenaux, and Bill Nace, in locales as varied as the Casa del Popolo, Montreal’s Museum of Contemporary Art, and a wild-life preserve in the Mauricie, Quebec. In 2015, choreographer Karine Denault (L’Aune) incorporated several of their compositions in her solo show entitled L’échappée. The discerning ear detects the influences of pioneers Delia Derbyshire and Éliane Radigue in their music.

Paon perdu was recorded during the summer of 2015 in OBORO’s recording studio with engineer and producer Radwan Ghazi Moumneh (Jerusalem In My Heart/Hotel2Tango). The 8 track album consists of instrumental and vocal pieces both improvised and composed. Discrete, Andrea-Jane (low, ashen voice) and Marie-Douce (clear, bright voice) sing in a condensed abstract manner, words inspired by the Brothers Grimm (‘Faire corps’), Hito Steyerl (‘Too much world’), Flannery O’Connor (‘A peacock astray’) and exalted folkloric songs (‘Vu du large’). In concert, the duo plays electronic organ, accordion, analog synthesizer, processed drum machine and field recordings, however the album reveals their ardor for the harmonium, piano, musical saw, banjo, and electric bass, played by Eric Gingras (Enfant magique, Avec le soleil sortant de sa bouche).

Andrea-Jane Cornell is a sound and radio transmission artist based in Louisville, Kentucky. She performs as a solo artist, has collaborated with Tim Darcy (NNA tapes), and was a member of the FÜNF collective (2011-2014) with Magali Babin, Martine H. Crispo, Anne-Françoise Jacques, Émilie Mouchous and Erin Sexton.

Marie-Douce St-Jacques is a Montreal-based musician who has collaborated with Will Eizlini, Radwan Ghazi Moumneh and Alexandre St-Onge. She cofounded Pas chic chic with Roger Tellier-Craig (Fly pan am, Le révélateur), a psychedelic pop group (2005-2010). She is also a visual artist and publisher (Les éditions Le laps).


Le fruit vert est un projet bicéphale mené par Andrea-Jane Cornell et Marie-Douce St-Jacques. Dépeintes comme des « prêtresses de la mélancolie », le duo engendre une musique singulière, à l’orée de la chanson ensommeillée, de la ritournelle psychédélique et de l’hypnose spectrale. En novembre 2013, après deux années d’existence, Le fruit vert publie le EP Passiflore sur le label montréalais Los discos enfantasmes (Jefre Cantu-Ledesma, Ben Vida, Greg Davis, Ramzi). La cassette réalisée a été alors décrite comme l’une des parutions les plus insolites et captivantes du moment (Decoder Magazine). Le fruit vert a partagé la scène avec des artistes tels que Preterite, Richard Youngs, Circuit des Yeux, Rashad Becker, Holly Herndon, Eric Chenaux et Bill Nace, dans des lieux aussi variés que la Casa del popolo, le Musée d’art contemporain de Montréal et la réserve faunique de la Mauricie (Québec). En 2015, la chorégraphe Karine Denault (L’Aune) incorpore plusieurs de leurs compositions dans son spectacle solo intitulé L’échappée. L’oreille avertie décèle dans leur musique l’influence des pionnières Delia Derbyshire et Éliane Radigue.

Paon perdu a été enregistré durant l’été 2015 dans les studios d’OBORO, avec l’ingénieur du son et producteur Radwan Ghazi Moumneh (Jerusalem In My Heart/Hotel 2 Tango). L’album est composé de 8 pièces instrumentales et vocales, en parties écrites et improvisées. Discrètes, Andrea-Jane (voix grave, cendrée) et Marie-Douce (voix claire, aérienne) chantent de manière ultra condensée des mots inspirés des frères Grimm (Faire corps), de Hito Steyerl (Too Much World), de Flannery O’Connor (A Peacock Astray) et de chansons folkloriques exaltées (Vu du large). En concert, le duo privilégie l’orgue électronique, l’accordéon et le synthétiseur analogique, autant que le beat box et les bandes préenregistrées, mais cet album révèle également leur amour pour l’harmonium, le piano, la scie musicale, le banjo et la basse électrique, jouée ici par Eric Gingras (Enfant magique, Avec le soleil sortant de sa bouche).

Andrea-Jane Cornell est une artiste sonore et auteur de créations radiophoniques qui vit actuellement à Louisville, Kentucky. En plus de se produire sur scène en tant qu’improvisatrice, elle a collaboré avec Tim Darcy (AJ Cornell & Tim Darcy, NNA Tapes) et a été membre de FÜNF (2011-2014), un collectif montréalais regroupant Magali Babin, Martine H. Crispo, Anne-Françoise Jacques, Émilie Mouchous et Erin Sexton.

Marie-Douce St-Jacques est une musicienne montréalaise ayant notamment collaboré avec Will Eizlini, Radwan Ghazi Moumneh et Alexandre St-Onge. Elle a cofondé, avec Roger Tellier-Craig (Fly pan am, Le révélateur), le groupe de chansons psychédéliques Pas chic chic (2005-2010). Elle est également artiste plasticienne et éditrice (Les éditions Le laps).